Lorsque l’on veut améliorer ses performances énergétiques et sa consommation de manière générale, le comptage et le sous-comptage sont des outils utiles. En effet, quand on possède un bâtiment, les informations globales sur les consommations énergétiques sont toujours utiles pour gérer son énergie et faire des économies. Nous allons tenter de vous expliquer les enjeux réels de ce sous-comptage pour vos bâtiments.

A quoi sert le comptage énergétique ?

sous comptage

Tout d’abord, les compteurs classiques mesurant les consommations vont vous communiquer leurs données de différentes façons : par les facturées d’énergie, par le gestionnaire de réseau ou encore par différents capteurs placés sur le compteur. Ces capteurs sont des capteurs IoT (Internet of Things ou internet des objets) qui permettent aux propriétaires de se rendre compte des données énergétiques globales et identifier les problèmes lorsqu’ils apparaissent.

De plus, il n’est pas nouveau que le secteur du bâtiment est responsable de 40% de la production de la pollution ; et ce, devant les transports et l’industrie. Il faut donc améliorer la consommation de ces infrastructures pour diminuer leur impact sur l’environnement.

La notion de « performance énergétique » de ces bâtiments a été créée en 2002 et inscrite dans la loi en 2006. Cette notion renvoie à la quantité d’énergie consommée pour répondre aux besoins énergétiques du bâtiment (eau chaude utilisée dans les sanitaires, électricité, chauffage, système de refroidissement et système de ventilation).

Quand on est propriétaires de bâtiments, cette performance énergétique devient un enjeu écologique mais aussi financier. Les bâtiments construits avant 1975, c’est-à-dire la majorité des bâtiments tertiaires français, consomment une énergie colossale. L’estimation est qu’ils consomment jusqu’à 3% de plus qu’un nouveau bâtiment construit aux nouvelles normes.

Smart Building et optimisation

En installant des sous-compteurs dans vos bâtiments, vous pourrez aussi utiliser le « smart building ». Ce procédé consiste à connecter son bâtiment à des systèmes intelligents qui vont eux-mêmes optimiser et gérer la consommation énergétique. Cette technique utilise alors les capteurs IoT, cités précédemment.

Cette application du smart building vous permet de surveiller la température des pièces selon l’occupation en temps réel, de détecter l’origine d’une panne, de connecter des objets comme des miroirs ou des enceintes intelligentes. Par exemple, en détectant une fuite d’eau rapidement, vous pourrez la réparer ou couper l’eau afin d’éviter de perdre des centaines de litres.

Vous économiserez alors sur le long terme des quantités astronomiques d’énergies inutilement perdues. Notons aussi que la progression vers de nouveaux modes de consommation d’énergie permet aussi de créer de nouveaux emplois. Pour installer et entretenir ces outils de « smart building », des professionnels doivent être formés expressément.

Les enjeux de la performance énergétique pour le tertiaire

Pour réduire ces consommations, plusieurs mesures ont été mises e place afin d’améliorer cette efficacité énergétique des bâtiments aussi bien neufs qu’anciens. Premièrement, les entreprises ayant plus de 250 employés ou produisant un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions doivent réaliser un audit énergétique, selon la loi de l’Union européenne à propos du développement durable datant du 16 juillet 2013.

Cet audit devra être fait toutes les quatre années et s’étendre sur un minimum de 80 % des factures énergétiques. L’objectif de cela est de fournir le plus de détails possible sur les consommations d’énergies dans vos bâtiments et faire naître des pistes d’améliorations.

Si vous ne respectez pas cette loi, des sanctions financières peuvent s’appliquer. Deuxièmement, les entreprises ont aussi le droit d’accéder à une certification supplémentaire, c’est la norme « ISO 50 001 ». Cette dernière a pour but d’installer un système de management de l’énergie (SME) dans les entreprises.

Vous devrez donc mettre en place des actions pour diminuer votre consommation énergétique. Ceci aura également pour conséquence d’engager votre entreprise dans une démarche écologique complète. Enfin, il ne faut surtout pas oublier les réglementations de ces dernières années comme la réglementation thermique, le label HQE et les obligations de rénovation des anciens bâtiments avec le décret tertiaire.

Amélioration des performances avec les sous compteurs

L’épuisement des ressources fossiles et le changement climatique poussent le monde entier à se questionner sur sa consommation d’énergie. Les propriétaires de bâtiments d’entreprise ou de bâtiments tertiaires sont aussi concernés par cette problématique. La maîtrise de coûts du bâtiment, la garantie de la performance, ainsi que le respect des différentes lois vous amènent à l’installation de sous compteurs.

Cette installation de sous compteurs sur vos systèmes de chauffage ou d’électricité vous permettra de garder un œil constant sur vos consommations. Lorsque vous utilisez le « smart building », ces installations sont toutes connectées avec vos sous-compteurs. Vous pourrez alors obtenir un tableau de bord reprenant les informations clés pour réguler votre consommation énergétique et améliorer votre performance énergétique.

Pour conclure

Si vous connectez tous les systèmes ensemble, tout va s’autoréguler et vous n’aurez rien à faire. Vous y gagnerez alors du temps, mais aussi de l’argent grâce aux économies d’énergie qui se transformeront en économie d’argent.