L’IoT (Internet of Things ou Internet des Objets en français) est un terme très tendance depuis quelques  années mais il n’est pas toujours facile de savoir  de quoi il s’agit exactement. Afin que ce concept soit plus compréhensible du grand public, les médias créent un buzz autour de l’engouement pour certains objets connectés  tels que les montres, les vêtements ou encore la domotique et il est vrai que la portée de ces différentes applications est importante.

Cependant, pour la majeure partie des entreprises, l’enjeu essentiel de l’IoT est tout autre, à la fois plus stratégique et plus complexe. En effet, au cours de la prochaine décennie selon Mc Kinsey 70% de la valeur créée par l’IOT proviendra des applications dans le B2B (Business to Business) tels que la production industrielle, l’agriculture, le domaine de la santé dans son sens le plus large, la construction, les transports, les bureaux etc.[1]  A cette création de valeur viendront s’ajouter de profonds changements structurels dans de nombreuses industries.

 

1 l’IOT : un potentiel gigantesque

On peut classifier les bénéfices attendus de l’IOT en deux grandes catégories :

  • l’amélioration de l’efficacité opérationnelle
  • L’amélioration, voire la transformation de la relation client par la création de produits améliorés, de nouveaux services

1.1 Améliorer l’efficacité opérationnelle

L’IOT permet le recueil d’un flux important et constant de données essentielles dans la prise de décision en contribuant de ce fait à l’optimisation des opérations, l’organisation du travail et l’affectation du personnel.

Ainsi, on parvient par exemple à :

  • améliorer la maintenance des équipements grâce à une réduction des temps d’arrêt d’équipements et une meilleure anticipation des pics d’utilisation
  • optimiser la durée de vie des équipements. Grâce à l’implémentation de solutions connectées, on estime que les coûts de maintenance et de remplacement peuvent être réduits jusqu’à 40% et les temps d’arrêt non planifiés réduits par deux[2].
  • transformer la gestion d’inventaire: grâce à des tags RFID tout au long des chaines de production, un industriel peut par exemple calculer les quantités de composants restants et le système mis en place commander automatiquement les quantités requises évitant ainsi des ruptures de stock.

1 .2 Améliorer la qualité du produit et l’interaction avec le client

Les systèmes IoT permettent  de centraliser l’ensemble des données relatives au fonctionnement et à l’utilisation réelle des équipements. Ces données ont l’avantage d’être beaucoup plus précises que les informations collectées directement auprès des consommateurs ou lors d’études. Les industriels peuvent ainsi mieux connaître les usages et fonctions de leurs produits qui sont les plus couramment utilisés par leurs clients afin d’en améliorer la conception et de les rendre plus fonctionnels. Ce processus peut permettre de raccourcir de manière considérable le cycle de développement du produit. Par ailleurs, par l’amélioration de la boucle itérative (grâce à la mise à jour logicielle en ligne par exemple) le produit connecté peut continuer à prendre de la valeur au fil du temps au lieu de se déprécier.

Dans la distribution par exemple, une grande partie de la valeur reste encore à inventer. Dans un futur proche, les ventes pourront se faire par le biais d’offres promotionnelles personnalisées que l’on fera parvenir aux consommateurs en temps réel. Une forte intégration  de l’ensemble des données issues de différentes sources va s’avérer indispensable : la géolocalisation du client au moyen de capteurs installés dans le bâtiment (ex : beacons), des données CRM (incluant l’historique des recherches effectuées par le client sur le net), ainsi que des données provenant des étiquettes des produits exposés en magasin. Le consommateur est ainsi incité à faire un tour dans un  rayon en recevant sur son portable un bon de réduction lui permettant d’acheter moins cher le produit qu’il avait consulté en ligne.

1.3 Créer des modèles économiques et services innovants

L’IoT peut contribuer à l’apparition de nouveaux modèles économiques qui modifieraient en profondeur de nombreux secteurs industriels. L’utilisation de la connectivité et des données IoT peut notamment transformer la vente des biens d’équipements industriels en une prestation de service.

Les industriels de l’aéronautique ont été les précurseurs dans ce domaine en passant de la vente d’équipements physiques à la fourniture de services qui apportent beaucoup plus de valeur pour le client. Actuellement ces nouveaux modèles économiques se propagent à d’autres secteurs majeurs de l’industrie

Les solutions connectées ouvrent donc la voie à de nouveaux modèles économiques. Le fait de savoir quand et comment leurs produits sont utilisés permet aux constructeurs d’équipements  de monétiser une utilisation ou une consommation (pay per use).

Cette évolution technologique rendue possible grâce à l’IoT  pousse peu à peu les entreprises à développer leurs offres de services, voire à modifier leur modèle économique  et ne plus facturer le produit. Le développement de produit devient développement de service dans lequel la valeur est co-crée avec le client.

2 Les défis de l’IOT à relever

Comme dans tout bouleversement technologique, la réalisation du potentiel de l’IoT exige beaucoup de préparation et de précaution  de la part des managers, en termes de définition des objectifs stratégiques, d’impératifs techniques et d’organisation. Cette phase de préparation est critique pour la réussite du projet et il est important de se faire accompagner par des professionnels.

2.1 Mettre la valeur d’usage au cœur du projet IOT de l’entreprise

De nombreuses entreprises définissent leur stratégie IoT à partir de l’aspect technologique (quels sont les objets connectés ou potentiellement connectables, quelles sont les applications et services actuellement disponibles ou qui pourraient faire l’objet d’un développement pertinent à partir d’une solution technique). Or, la définition d’un projet IoT doit se faire en partant du cœur du métier de l’entreprise et des bénéfices potentiels qui peuvent en émerger.

L’entreprise doit donc comprendre ou imaginer ce que l’IOT peut apporter comme bénéfices et opportunités dans son cas particulier. L’IOT doit en effet permettre la mise en place de bénéfices en minimisant les risques et l’investissement tout en améliorant la capacité à lancer de nouveaux produits et services.

L’entreprise doit par ailleurs définir une stratégie d’évolution vers un ou des scénarios connectés avec une roadmap de mise en place de cas d’usage, des indicateurs de performance associés à chaque cas ainsi qu’une gouvernance claire.

Enfin les solutions IOT doivent  être flexibles pour répondre à des situations clients différentes et des objectifs qui peuvent être modifiés  en fonction de l’évolution de la stratégie de l’industrie et de la concurrence (baisse des coûts, création de services innovants etc..).

A ce titre, les départements métiers et marketing doivent être au cœur de la réflexion sur la stratégie IOT de l’entreprise.

2.2 Repenser l’organisation

Peu à peu les différentes technologies d’information pénètrent en profondeur tous les secteurs d’activités depuis les outils de production et les actifs en allant jusqu’à la gestion d’inventaire et les opérations. Avec la mise en place de solutions IoT, la direction informatique  est en passe de devenir la pierre angulaire de l’entreprise en jouant un rôle central allant bien au-delà de l’infrastructure informatique et réseaux et du stockage de données.

De plus, les directions  marketing et métiers vont devoir acquérir de nouvelles compétences et ainsi  faire évoluer leur organisation  afin de travailler davantage sur les données et le  savoir analytique. Les analystes et les expert big data devront être intégrés avec les gestionnaires et les décisionnaires pour maximiser la prise en compte des données.

2.3 Répondre aux impératifs de sécurité

La perspective de mise en place d’une solution IoT doit encore plus sensibiliser les dirigeants au sujet de la cyber sécurité. A partir du  moment où une entité se connecte aux millions de capteurs, détecteurs et autres objets connectés, il ne s’agira pas seulement de risques habituellement associés à l’utilisation massive de données, mais aussi de risques systémiques. Cette même interopérabilité qui constitue, d’un côté, une source d’efficacité et de performance pour une entreprise, la rend, de l’autre côté, vulnérable aux risques de cyber-attaques.

Les entreprises doivent donc intégrer les méthodes de protections des données sensibles et performantes dans leurs structures technologiques.

Conclusion :

Avec l’IoT, une nouvelle révolution industrielle est bel et bien en marche et tout porte à croire qu’elle touchera vraiment tous les domaines d’activité. Les objets connectés vont  profondément modifier les modes de fonctionnement opérationnels des entreprises et transformeront la relation client. Cette dynamique bouleversa les chaînes de valeur, encourageant les entreprises à repenser presque toutes leurs activités. Si un certain nombre de défis de taille doivent être relevés, l’IOT reste avant tout une formidable source d’opportunités et d’innovations pour les industriels et de progrès pour la société dans son ensemble.

[1] Mc Kinsey Global Institute, The Internet of Thing : Mapping the Value Beyond the Hype, Juin 2015
[2] Mc Kinsey Global Institute, The Internet of Thing : Mapping the Value Beyond the Hype, Juin 2015

Cet article est également disponible en : Anglais